Réflexions sur jeux et jouets

A chaque réception d’un colis transcontinental de Oma ou de Mami, c’est Noël à la maison. Pour les gaminettes, c’est le pied du sapin.

Ill. Matt RousselDes jouets, des livres, des cartes, des cahiers d’autocollants, de la peinture. Et il était temps que je leur fasse cet aveu publique: je suis bien contente de constater que leurs longueurs d’onde en matière d’objets ludiques et pédagogiques ne se trouvent pas très loin de la mienne. Les grands-mères, donc, ont toujours souvent d’excellentes idées et un choix sûr. Bravo pour le livre-sticker des panoramas du monde, pour les CD de contes musicaux et le train en bois, pour le globe terrestre en feutrine et ses éléments à velcro-tiser dessus, pour la boîte à musique child-proof (on peut tourner la manivelle dans les deux sens, sans ruiner la mécanique), et tous les autres que j’ai oublié …

C’est vrai que, le temps passant, mes desideratas en matière de jouets s’affinent. L’offre est immense et les occasions aussi. Une visite, un anniversaire, Noël, évidemment, petits et grands évènements du quotidien. Avant l’arrivée d’Augustine, je n’avais pas beaucoup d’idée sur la question, mais il y a des choses que je ne peux pas manquer d’observer.
Je vois que, naturellement, on accorde plus d’attention et de soin à des jouets plus coûteux ou plus chargés affectivement (je pense aux fait-maison). Les rares fois où j’ai craqué et acquis des jouets très bon marché et (que je ne jugeais) pas très beaux, je l’ai presque immédiatement regretté: je n’avais aucune envie d’y faire attention, ni de les valoriser. Et par voie de conséquence, Augustine non plus. Évidemment, le soin qu’elle apporte à ses jouets est en grande partie le reflet de mon comportement, et tout parent sait qu’apprendre à un jeune enfant à prendre soin de ses affaires, c’est pas toujours gagné.

Faire passer le message que les jouets sont précieux et qu’il faut en prendre soin commence, pour moi, par le choix du beau et du durable. Et du un peu plus cher, souvent. Mais finalement, ce n’est pas plus mal, car acheter des jouets un peu plus cher, cela veut dire en acheter moins, et ça correspond tout à fait avec la philosophie de vie à laquelle nous essayons de nous tenir. On évite de se retrouver sous des montagnes de jouets cassés, aux morceaux éparpillés dans tous les coins, avec lesquels on ne joue plus.
Cette orientation se traduit par le bannissement des jouets en plastique, à condition que des équivalents en d’autres matière existent, ce qui est très souvent le cas. Dans cette idée, je suis souvent séduite par les jouets de type Waldorf, entièrement en matériaux naturels, uniques et précieux. Bon, on n’en n’est pas encore là, et le plastique n’a pas disparu (loin de là) de notre salle de jeu, mais on y travaille. Ne pas en acheter de nouveaux, c’est déjà contribuer à leur disparition de notre maison. En plus, une sélection par le matériau amène souvent une réflexion sur la provenance, la toxicité, la pollution, et on s’oriente aussi vers des fournisseurs plus éthiques et plus locaux.

Dans la même idée, nous n’achetons jamais de jouets à pile, qu’il faut souvent remplacer (source de pollution), et qui sont souvent plus pauvres que les autres en matière de plaisir et d’apprentissage (sans parler de la nuisance sonore). On l’entend souvent dire mais peu souvent mis en pratique: ce sont les jouets les plus simples qui ont le plus de succès sur la durée.

Mais la grande « bataille » du moment, c’est le « branding », les jouets à personnages. Je pense notamment aux Dora, Mickey, Winnie l’ourson, Kitty et les autres. Ils sont partout et moi je fais de la résistance. Parce que je n’aime pas nous voir imposer ces personnages-là sur toute la panoplie de la petite fille lambda. Mais si elle aime, me demande-t-on ? La vraie question est « aime-t-elle vraiment ? » Ou alors c’est simplement parce que sa copine a un cartable Disney Princess et qu’elle veut faire pareil? La sempiternelle question de l’influence de l’extérieur, en fait, ce n’est pas nouveau.
Alors comme on n’aime pas suivre le courant sans réfléchir, on dit non à Dora, à Winnie, Disney Princess … jusqu’à ce que nos filles soient capable de choisir elles-mêmes, après avoir mené leurs réflexions. Je dois reconnaître que ce n’est pas facile quand même, mais quelque part, nous pensons que cela les amènera à apprendre à réfléchir sur ce qu’elle veulent vraiment et pourquoi.

Jusqu’à présent, rassurez-vous, Augustine et Salomé sont loin de manquer de matériel de jeux et ne se plaignent pas de la politique de rigueur de Maman et de MonsieurPapa dans ce domaine !

Mais comme toutes les mamans, les jouets, c’est un peu mon péché mignon, et résister devant des beaux jouets, c’est duuuuuur ! Mon grand plaisir, c’est de la voir apprécier les petites choses que je lui fabrique et encore de l’entendre me demander « Maman, tu me fais une petite valise ? » (c’est mon prochain grand projet: cette petite valise, au retour de nos vacances, j’ai déjà choisi le tissu !).

Alors quand en naviguant ici et la, je suis tombée sur ces vintage lacing cards, je n’ai pas beaucoup hésité ! Hop, un petit téléchargement, une impression, du carton de boîte de céréales et une couche de plastification (le plastique, difficile de s’en passer !), quelques petits trous (la perforatrice des faire-part de mariage en a profité pour rendre l’âme), et voilà une série de 5 petites demoiselles en effet très vintage, à embellir de fils multicolores. Du fait maison ! (et la maman s’amuse encore plus autant que la petite fille)

P7115135_1

P7115137_1

Pour aller plus loin et réaliser que les jouets ne sont pas indispensables au bonheur des enfants (le niveau d’au dessus) : une petite liste de 128 façons de jouer sans jouets

————
[ndlr] (j’adore écrire ça :))) SUITE à cet article, initialement paru ICI, il y avait déjà quelques commentaires, les voici, n’hésitez pas à renchérir :) :
————-COMMENTAIRES initiaux————-

Puisqu’on en parle
Coucou la belle !
Ah, la réflexion sur les jouets du commerce…
En cette saison de vide greniers, je suis en plein dedans…
Et toi ? Avec quoi jouais-tu, entre 4 et 7 ans ?
—————–
J’avoue, j’ai honte, le plastique envahit ma maison : je me suis prise au jeu des poupées, et j’en ai acheté !
… Des poupons pour en refaire un dont la tête me plaisait… Des barbies et des action-men parce que c’est le moins cher en brocante dans la catégorie « jeu de simulation »…
En fait, nous sommes déjà beaucoup passé à ces jeu, et à part les livres et les peluches, il y a pour cela, dans mes souvenirs, les souverains playmobils et les barbies.
Je voulais les éviter, les barbantes anorexiques… mais elles étaient là, pas chères et variées en seconde main (1€ la maman, 50 ct l’enfant, 1€ le papa…) Et puis Johanne commence à rêver de princesses et de fées, s’pas, indépendament des copines de l’école et de leur « disney princesses » (beuuuh)
Bref, me voilà sous le poids d’une certaine culpabilité …
Les playmobils, par contre, nous ont divertis plus de 10 ans durant, fidèlement, permettant toutes les rêveries… alors difficile d’y résister.
Par contre, j’ai eu du mal à refuser complètement l’arrivée de quelques petshops ou autre plastiqués bien cucupralinés…
Toi, comment fais-tu en cas d’anniversaire avec invitation de parents inconnus qui ne te demande pas ton avis ? :)———–
Résultat : je suis envahie par les jouets. Nous avons fait un grand tri hier : les animaux en plastique d’un côté, les playmo de l’autre, les Barbies dans une étagère avec leur maison en plastique et leurs habits de princesse importés de chépuou-pas-cher… Les puzzles et les livres ont toujours 50% du marché, cependant.
L’ordinateur continue à tenir une petite place quasi-quotidienne, selon météo. Il y a aussi les ptits vélos sur la terrasse et le tableau à craie et le hamac au jardin et…
Nous sommes honteusement gâtés, hein ?
Fin de la confession.

Pour en revenir aux laçages, je comptais essayer d’en faire en plaques de bois, peints à la main… mais là, je bosse sur mon antique « chien à tirer » en bois, pour le remettre en état en peinture aussi.
Posté par Marion, 22 juillet 2010 à 15:14

Réponse à Marion
Avec quoi jouais-tu, entre 4 et 7 ans ? ——–
Beaucoup de playmobils, si je me souviens bien. Une paire de poupées (une brune pour moi, une blonde pour ma soeur). Les legos, je crois. Des puzzles. Jamais de Barbie (ou alors, tellement peu que ça ne m’a pas marqué, quoique je m’en souviens d’une appartenant à ma soeur qui avait eu ses cheveux pris dans un emplâtre de pâte à modeler, donc ya du y en avoir au moins une …). Des jeux de société, ça oui. On etait beaucoup en plein air (Martinique), donc dans le jardin. Faudrait que je demande à mes parents.
Toi, comment fais-tu en cas d’anniversaire avec invitation de parents inconnus qui ne te demande pas ton avis ? :)———–
Attention oreilles sensibles, ne lisez pas ce qui suit … Si c’est vraiment des trucs qui me plaisent PAS DU TOUT, je m’en débarasse sans aucun scrupule. Merci les déménagements qui fournissent des excuses parfaites. Mais j’avoue que ça n’est pas arrivé si souvent. Dernièrement une batterie en plastique à piles (au bruit vraiment horrible), une grenouille qui chante une chanson pour apprendre à compter en anglais avec une voix niaiseuse quand on lui appuie sur le ventre, quelques peluches moches et pas sécures (perdent leurs poils). Je me souviens aussi d’un mobile musical pour bébé qui jouait tellement faux que j’ai cru que j’allais m’évanouir à la première écoute. J’ai eu honte de le donner en me disant que sûrement une famille moins argentée allait ruiner les oreilles de son bébé avec ça, alors (oui, ça craint un max), je l’ai jeté à la poubelle.
Et puis, pour les 3 ans d’Augustine, j’avais pris les choses en main: INTERDICTION de venir avec des cadeaux. Et ça avait marché, on avait quand même prévu un puzzle et une dinette (en plastique, mais de fabrication costaud !), trouvés à une vente de garage chez un voisin. Elle avait été ravie, je crois que je vais réitérer pour le prochain (mais faut faire le forcing auprès des parents).
Et puis justement, le pas cher, c’est en général ce que je fuis comme la peste. Car en général, c’est de la m… et pas belle en plus. Après, j’ai aussi beaucoup acheté (et j’achète aussi régulièrement) sur les marchés d’occasion, c’est la possibilité de trouver du beau et solide un peu moins cher. Mais faut savoir trier et contrôler ses envies d’achat (et je suis loin de donner des leçons en la matière, j’ai du mal).
Et pour refuser à Augustine… ça passe encore, car j’ai la chance de pouvoir entrer dans un magasin de jouets avec elle et même d’y acheter un cadeau pour un amis sans qu’elle ne réclame rien pour elle. Si elle pointe vers un truc que je n’aime pas, je le lui dis, et pourquoi. Pour le moment, ça suffit (j’ai conscience de la chance que j’ai: les scènes au rayons des jouets, pour l’instant, on connais pas … touchons du bois).
Après, pour le matériau, il est certain que se priver des legos et playmobils, c’est dommage, et surement, nous en aurons (quoique le concept des « briques » peut se trouver aussi chez les Kaplas). Donc, éviter complètement le plastique, c’est difficile. L’idée est de garder tout ça sous contrôle.
Et pour finir, je crois beaucoup à la valeur éducative de la réparation (puisque tu en parles avec ton chien à tirer). C’est à dire, montrer son sentiment face à un jouet cassé (colère, déception, tristesse), puis montrer la réparation, et expliquer qu’on peut, même si on a fait une bêtise, réparer, reconstruire, retrouver les pièces. J’observe qu’Augustine prend plus soin de ses jouets depuis qu’elle a compris que moi aussi, et que je suis prête à prendre du temps et de l’énergie pour les remettre en état. J’ai plusieurs exemples de pièces de puzzles perdues puis reconstituées, de re-collage, de re-peinture. Je pense que c’est aussi une leçon de vie (toute erreur est réparable, si on mets de la bonne volonté et qu’on le regrette).
Posté par Anne, 22 juillet 2010 à 22:28

Branding
Chez moi aussi Dora, les Disney Princess et autres Oui-Oui ne sont pas les bienvenus. Et effectivement, lorsqu’on limite au minimum les dessins animés (devant lesquels les enfants sont de moins en moins animés, ça ressemble à du bourrage de crâne), on se rend vite compte que : 1. Les désirs viennent de comparaisons avec ce qu’ont les autres enfants 2. On peut très bien expliquer à l’enfant que pour le même prix, on peut aussi faire plein d’autres choses qui dureront plus longtemps (genre, maintenant que Gaétan a eu 3 ans, on va beaucoup plus au cinéma en famille).
Après, je suis quand même consciente du monde dans lequel on vit et il n’est pas question que mes enfants soient mis au ban dans la cour de l’école mais Coline a autant de plaisir à faire un coloriage Princess imprimé gratuitement d’internet qu’à avoir un Xième jeu (presque toujours en plastique, d’ailleurs) d’un quelconque personnage alors pourquoi ne pas en profiter ?
Et se dire aussi qu’il vaut mieux privilégier le travail des hommes (qui créent un film par exemple, ou imaginent des livres) que celui des machines (qui injectent du plastique fondu dans des moules).
Sur ce, je vais finir le tri des jouets de mes enfants et proposer ceux avec lesquels ils ne jouent plus sur http://fr.freecycle.org/accueil/
Posté par Flora, 25 juillet 2010 à 16:48

Aujourd’hui je ne suis pas d’accord :-)
Me revoila, je sors du bois, cette fois je ne suis pas 100% d’accord !! Pour preuve ces quelques reflexions que m’inspirent votre billet, comme d’habitude fort interessant!
Jeter les jouets offerts, oui ca me choque. Faire le tri de ce qui a ete offert, mettre de cote les horribles jouets chinois en plastique sans interet puis les porter a l’Armee du Salut ou autre je trouve ca mieux. Certes ces jouets vont atterir entre les mains d’enfants mais d’enfants moins privilegies que les votres, dont les parents sont moins eclaires culturellement et qui n’ont pas les moyens intellectuels et financiers de reflechir et choisir des jouets intelligents, 100% bois, 100% cher.
Bannir systmatiquement tout jouet en plastique, je trouve cela excessif. Mes garcons ont recupere les playmobil de mon enfants et les lego de leur pere, ou est le gachis dans ce cas? Et meme si je leur en achetait de nouveaux, je trouve que ce sont des jeux intelligents qui leur permettent de creer/inventer/simuler d’une facon peut etre plus achevee qu’avec un simple bonhomme de bois qui ne s’articule pas, ou bien des briques qui tombent a la premiere mauvaise manipulation lorsqu’on est encore trop petit pour etre asez agile (kapla vs lego, on a les deux, c’est super les kapla mais quand meme moins pratique pour des petits que des legos qui s’emboitent…). Ceci etant dit gardons nous bien d’acheter la ligne Lego speciale Dora ou autre personnage stupide et a la mode.
Petite question egalement pour votre lectrice Flora, quels films emmenez vous voir votre petit de 3 ans? Je suis curieue de savoir car a cet age je trouve que l’offre est encore tres pauvre alors que l’on peut slectionner des DVD intelligents et qui donnent le controle du temps que passe l’enfant devant l’ecran.
Posté par virginie, 26 juillet 2010 à 15:52

Réponse à Virginie
Bonjour Virginie,
Un très bon exemple d’un film que nous sommes allés voir en famille c’est « Bébés ». Et je précise que nous n’y sommes pas toutes les semaines !
Mais je reste farouchement opposée à tout ce qui est sensé rendre « intelligent ». D’autant qu’en général on lance le DVD et l’enfant reste seul, planté devant l’écran…
Après, je suis sûre qu’il existe plein de choses formidables mais je pense qu’en termes de développement de l’enfant, l’impact est infime comparé à un moment en famille, autour d’un jeu de société par exemple (et je tiens à préciser que je ne suis pas maman au foyer – avec tout le respect que je leur dois).
Pour tout vous dire, avec ma première, nous avions commencé à l’emmener au ciné pour les séries Connaissance du monde !
Bref, certes, l’offre est maigre si l’on se cantonne aux dessins animés, mais en cherchant bien, on trouve. Et dans tous les cas, ce doit être un moment de plaisir et d’échange, pas une obligation, donc qui sait quand l’occasion se représentera ?
Et pour en revenir sur ce que l’on fait des jeux qui ne conviennent pas, je relance ma « pub » pour le réseau Freecycle, qui, contrairement au Secours Populaire, et autres « bonnes oeuvres », a le mérite de donner à de vrais gens puisque chaque don est l’occasion d’une rencontre entre êtres humains, ce qui à l’heure des nouvelles technologies commence à se faire cruellement rare…
Bonne soirée et au plaisir de vous lire sur le forum.
Flora
Posté par Flora, 27 juillet 2010 à 00:08

PS
Et, par rapport aux cadeaux que l’on peut anticiper :
L’an dernier, pour l’anniversaire des enfants (qui avaient donc 2 et 5 ans, ils sont nés à 6 jours d’intervalle), nous avions briefé tout le monde de la manière suivante :
Nous avions un projet de vacances à l’océan et nous avons demandé une participation en lieu et place de cadeau. J’avais expliqué aux enfants que Papa et Maman avaient assez de sous pour une semaine et nous avons construit un grand dessin que nous avions colorié au fur et à mesure que les fonds rentraient.
Les enfants ont joué le jeux du vide-grenier en juin (essentiellement des affaires de bébé et leurs habits trop petits) et étaient tout fiers de dire aux gens que c’était pour les vacances à l’océan. Et le jour de leur anniversaire, les grands-parents ont parfaitement joué le jeu et au final, nous avons pu passer 3 formidables semaines à la mer. Et chacun sait que les souvenirs durent plus longtemps que le made in China et prennent moins de place ;-)
Posté par Flora, 27 juillet 2010 à 00:15

Youpi
Mais tout ça c’est un peu sévère… je trouve pour ma part qu’il y a à boire et à manger dans tout cela.
- Les marchands de jouets en matières naturelles me donnent parfois l’impression de surfer sur la vague néo-écolo en nous vendant des trucs sympas à des prix exhorbitants (ex : kapla), car il savent que la cible principale est aisée.
- Les barbies sont certes stéréotypées et en plastique, mais on peut les customiser (effacer leur tête, la redessiner, relooker) et pour maman c’est parfois rigolo… idem pour les poupons.
- Les affreux jouets, je trouve un peu méprisant de les donner aux moins favorisés, ça fait un peu « tenez, voilà mes me#des » mais je suis d’accord, jeter ce n’est pas évident non plus. On peut les vendre aux entourloupés qui aiment ?? arf! :p
(hem)
-les Playmos, je pense que presque tout le monde ci dessus s’accorde à dire que ça reste un jeu d’imagination très riche
- idem pour les légos, mais je crois qu’Augustine est juste à l’aube de ces deux types de jouets…
- pour le cinoche, j’ai emmené Johanne voir « PONYO », c’est un peu long mais vraiment beau et elle a apprécié. Idem, coté dvd, pour « mon voisin Totoro » (olivia l’a vu au 3/4 en voiture à 21 mois, et elle partageait très visiblement les différentes émotions des fillettes de l’histoire)
- Cet hiver, nous avions vu aussi une séance spécial petits avec Nanou, dans un cinoche insulaire, c’était sympa. Voir aussi des trucs comme « la petite taupe ».
- L’ordinateur est chez moi tellement présent que je n’ai pas voulu en refuser totalement l’accès. Avec une sélection précise, je laisse ma « grande » en faire un peu chaque jour ou presque (si elle demande) et je trouve que ça lui enseigne beaucoup de petites choses (puzzles, jeux de logique …). Ce sera aussi une motivation pour l’apprentissage de la lecture.
+ le côté écolo car économie sur des activités habituellement consommatrices en papier… (oui c’est tordu mais non pas tant quoique, avec l’électricité consommée ??…)
+ maman peut faire la sieste pendant ce temps, oui, c’est honteux, mais ma fille dort moins que moi, alors…
-A propos de contradiction, Flora, ton enchainement entre « imprimer des coloriages gratuits » et « privilégier le travail des hommes sur celui des machines » m’a fait sourire, même si le fond de ta réflexion est très net :)
- Quant à moi, je pense que le pb se situe clairement de mon côté, et je n’irais pas prétendre acheter trop de jouets à mes filles : j’ai tendance à M’en acheter trop et elles finissent par me les piquer :/
Posté par Marion, 27 juillet 2010 à 04:26

Suite…
Merci pour vos reponses, c’est enrichissant de voir les points de vue de chacune.
Pour le cinema, 100% d’accord avec vous Flora. J’ai emmene mon grand (4ans), voir Pandas (doc japonais) et un autre sur les ours polaires mai, honte a moi, s je ne me souviens plus du nom. Mais je l’ai aussi emmene voir Toy Story 3 dernierement car je trouve ce dessin anime vraiment sympa et on peut aussi visionner des dessins animes sans acheter tous les produits derives. Apres cette seance il m’a beaucoup posees de questions sur le fait de grandir, laisser/donner ses jouets, donc je n’ai pas regrette mon choix. Quant aux DVD je ne parlais pas des DVD soi-disant « intelligents » car je suis egalement tres sceptique sur le sujet. Pour prendre un exemple, un grand succes chez nous ce sont les Barbapapa, qui n’ont pas vocation a eduquer, et pourtant qui eveillent la curiosite de l’enfant / relations dans la fratrie/experiences dans le monde entier etc. Et les Barbapapa je les connais par coeur comme eux!!
A propos des jouets donnes aux « moins favoriseS », ce n’etait pas du tout meprisant de ma part. Mais parfois le discours doit etre realiste… si on offre des kapla a mes enfants, je n’ai pas envie de les donner. Les jouets que je donne ne sont malheureusement pas les meilleurs c’est sur, mais tout le monde n’a pas les memes niveaux d’exigence que nous, pour diverses raisons materielles et/ou intellectuelles, alors pourquoi priver un enfant d’un jouet, meme en plastique, et le jeter.
100% d’accord aussi avec Marion sur l’abus chez certains marchands de jouets 100% naturels. Un baril de 200 kapla a 75euros, toutes les familles ne peuvent pas se l’offrir et c’est un peu honteux car ce ne sont, apres tout, que des planchettes de bois! Pour finir, c’est pour cela que je vous admire, auteur de ce blog, pour essayer de creer par vous meme beaucoup des jouets de vos petites filles. Un exemple a suivre.
Posté par virginie, 27 juillet 2010 à 10:05

A ce propos, un lien !
http://blog.momes-de-terre.com/post/2009/01/28/Recyclez-vos-jouets-et-laissez-place-%C3%A0-l-imaginaire!
Posté par Marion, 27 juillet 2010 à 21:48

Réponses en vrac
Ravie de voir que la discussion se déroule sur ce sujet !
Alors, le point qui me fait le plus reagir: donner les jouets dont on ne veut pas … c’est toujours quelque chose qui m’a posé problème … Car en effet, jeter un jouet, ça me fait mal … Mais donner quelque chose que je juge médiocre me dérange aussi certainement. C’est mon idée du don, je n’offre que très rarement des cadeaux à d’autres enfants que je ne donnerai pas aux miens. Donc … me débarrasser des trucs moches, nuisibles ou casse pied chez les autres, ça me dérange … Mais je suis consciente que c’est vraiment un choix très personnel et chacun a son idée, défendable … (on a eu le meme questionnement sur les casseroles en Teflon, on les donne à une famille qui a besoin de casseroles et qui en sera ravie, ou on les jette en arguant que si c’est nocif pour nous, ça l’est aussi pour une famille pauvre ???)
Et le plastique, si vous lisez bien, j’ai écrit « à oondition que des équivalents ne soient pqs disponibles » … Loin de moi l’idée de censurer les jouets genre Playmobils (on a joué des heures avec) et autres. Bien sur que nous n’arriverons jamais a vivre sans plastique, mais je pense que partir sur une ligne de conduite qui semble stricte comme cela, c’est s’aider dans ses choix.
Et evidemment, la récup de jouets, meme en plastique, ça vaut, pour moi, presque plus que l’achat d’un nouveau jouet en bois (quoiqu’il y a souvent dans le bois, une certaine notion d’esthéthisme et de contact avec la nature qui ne me déplait pas).
Et enfin, oui, 100% d’accord avec les jouets chers et la mode … Seulement, on oublie que la cout de fabrication n’est pas le meme. Un xylophone en bois coute bien plus cher a faire que son equivalent en plastique, et selon moi, choisir des jouets plus beaux et plus chers, c’est contribuer a les démocratiser (par le pret, le don, la revente). Je reconnais bien sur des abus (d’ou souvent mes hésitations à acheter quand je dis que je peux faire facilement la même chose à la maison), et c’est pour cela que je privilégie le prêt, l’occasion etc … (on allait dans une ludothèque, à Delft, c’était le pied !!!)
Posté par Anne, 28 juillet 2010 à 16:22

Stratégie
A la naissance d’Aurélien nous avons demandé de ne plus faire de cadeaux, sachant que nous avions nos irréductibles familiaux . Tu as vu le résultat …
Et un jour Aude a reçu 2 pianos identiques vers 3/4 ans .
Nous avons rapidement escamoté l’un des 2 pour le renvoyer dans son emballage vers la Kermesse de l’école .
Ce que la demoiselle nous a reproché quelques années plus tard . Pas folle la guêpe .
Posté par Jean Michel, 13 août 2010 à 23:56

Most Commented Posts



Laisser un commentaire

Why ask?

Bad Behavior has blocked 47 access attempts in the last 7 days.